Archives de catégorie : vidéorègle

Risk Legacy, l’aide de jeu

La boite.

Si je vous dis que Risk (Legacy) est un nouveau jeu innovant, vous risquez de me rire au nez. Et pourtant vous auriez tord ! Même si l’on a faire à la gamme « Risk » effectivement, ce jeu difère de sa lignée directe. Il propose, en effet, de réaliser une campagne (une suite de partie s’enchainant) de 15 parties. Vous hériterez ensuite d’un jeu presonnalisé et unique au monde.

Continuer la lecture de Risk Legacy, l’aide de jeu

Nidavellir et son extensoin

La boite de Nidavellir

Nous vous parlions de ce jeu de Serge Laget, dans notre guide de Noël. Il est maintenant l’heure de voir la règles de Nidavellir et de son extension Thingvellir. Dans les 2 cas c’est bien l’auteur qui vous explique comment jouer, mais aussi un peu de l’histoire de l’univers. Vous pourrez remarquer que les conditions de tournage n’étaient pas tout à fait les mêmes grâce à ce cher virus de la Covid-19.

L’édition est réalisée par Grrre Games, basé à Grenoble et qui avait déjà publié Dany, Super Cats ou Octorage. Je n’en écris pas plus et je vous laisse découvrir le « coin building ». Vous verez c’est un peu comme le deck building, mais en pas pareil.

Continuer la lecture de Nidavellir et son extensoin

Gravity superstar, le tuto des règles avec Atalia

La boite de Gravity Superstar

Parfois, une idée toute simple, permet de faire un jeu intéressant. Dans Gravity Superstar, l’idée est d’utiliser la gravité, si chère à Newton. Comment ne pas y avoir pensé plus tôt ? Un jeu de plateau et de plateformes utilisant la gravité (virtuelle, pas la peine de sortir les équations).

Continuer la lecture de Gravity superstar, le tuto des règles avec Atalia

Top 4+1 « Ma premiere aventure » Livre dont vous êtes le heros pour enfants

La collection ma première aventure

Le suspense est à son comble, la salle est debout, tout le monde attend :

  • rendez-vous page 4 connaitre le grand vainqueur du combat
  • rendez-vous page 3 pour connaître le vice champion
  • rendez-vous page 2 pour l’avant-dernier boubouboubou…
  • rendez-vous ci-dessous pour en lire le détail
  • si vous êtes futés, vous trouverez sûrement le « +1 »

Bon déjà comme je déteste les « tops », je ne vais pas vous faire languir plus longtemps, mais vous devriez déjà savoir un peu de quoi on parle.

Le classement des nommés est donc (j’explique pourquoi plus bas) :

  1. « Ma première aventure » : en quête du dragon
  2. « Ma première aventure » : voyage en Terre ocre
  3. « Ma première aventure » : l’odyssée du Phobos
  4. « Ma première aventure » : la découverte de l’Atlantide

Alors oui, d’accord, mais pourquoi me direz vous ?

Eh bien, je vais tenter de vous donner mon sentiment sur chacun. Il est bien sûr personnel et reflète mon expérience. La vôtre pourra être bien différente (et dépendra aussi de vos enfants ou de vous, espèce de grand enfant). Pour être complet, j’ajoute que je les ai faites avec mon fils de 4 ans, maintenant 5…et très bientôt 6. On a eu à peu près à chaque fois le livre lors du premier mois de sortie. Enfin, mon fils adore lire « les images » (pour le texte, ça commence), bref il feuillette et refeuillette…on y revient plus tard :mrgreen: .

Pas de divulgâchage dans la suite bien entendu…

Alors l’Atlantide, ça ne te plait pas ?

Je ne l’ai pas encore dit, mais le fait d’être quatrième n’en fait pas, loin de là, un mauvais bouquin. Sans avoir compté, je pense qu’on a dû faire cette aventure au moins une trentaine de fois (sans compter les fois où il l’a fait tout seul). Donc un investissement plus que rentable !

En fait, mon plus gros reproche concerne les fins, oui, vous le savez (désolé sinon), il y a plusieurs fins. Eh bien dans celui-là, deux des trois sont identiques (ou presque identiques, si vous me passez l’expression). Autant dans En quête du dragon, vous avez une quintessence de la fin multiple, avec même deux supers coups de théâtre ! Autant dans celui-là, ça tombe un peu à plat (même si elles restent thématiques).

Dans les points positifs, on note la thématique parfaite et les illustrations magnifiques. La petite surprise terrifiante (mais pas trop hein, sauf quand c’est moi qui lit 😉 ) fait son effet (ou l’a fait en tout cas). Les différents « personnages » sont tous attractifs.

Dans l’espace, tu ne peux pas crier, enfin si.

Ma première aventure : l’odyssée du Phobos (Tome 3)

Est-ce parce que le tome 2 est tombé à plat ou non ? Celui-là est très bien passé. L’espace pour les (mon) enfants, c’est cool. On était à fond dans la BD « Dans la combi de Thomas Pesquet » (que je vous recommande pour vous et quelques passages pour les enfants, même si maintenant c’est un peu moins passionnant – en attendant qu’il reparte). Toujours un peu le même problème des fins qui se ressemblent beaucouuuuuuuup… Mais je ne sais pas pourquoi, ça gêne moins. D’ailleurs, avec mon petit futé (tricheur), on tombe souvent sur la même fin… Peut-être un univers plus varié ? J’aime personnellement beaucoup le style graphique.

Bienvenue en terre ocre inconnue

Ma première aventure : voyage en terre ocre
La tome 4 : Ma première aventure : Voyage en terre ocre.

A vrai dire, j’étais un peu sceptique sur le thème et finalement ça passe super bien avec les enfants. Les 3 personnages sont bien différents et attachants. Pour rédiger cet article, j’ai été relire les fins, n’ayant pas de souvenir de la « pire »… Et, en fait, je découvre qu’on n’est jamais tombé dessus. En bref, je ne l’avais jamais lue. J’y vois plusieurs explications :

  1. Nous sommes supers forts (oui c’est possible, on s’habitue au style, aux décisions et aux pièges).
  2. Il y a un petit espion qui cherchent les bons chemins avant de jouer (ça c’est sûr). D’ailleurs, il est fréquent que ça soit moi qui choisisse le personnage joué en début de partie, sinon la fin est courue d’avance.
  3. Il n’est pas possible de tomber dessus. Je laisserai l’éditeur réagir sur ce point (bon j’ai pas fait le plan du livre mais j’imagine qui « si » c’est possible).

Bref, une seconde place bien méritée et je reste encore un peu bluffé par le thème et son intégration parfaite avec un petit côté écolo.

Donjons et Dragons sixième édition, c’est par là…

Alors, là pas grand chose à dire que je n’ai pas déjà dit ici : notre article sur le tome 1.

Le fait d’être le premier paru est probablement le petit plus. Vous pouvez également voir mon commentaire sur les différentes fins et les 2 coups de théâtre.

« Et le SAV, il est comment ? »

« Et sinon ça se répare ces bouquins parce que les roues là, elles ne doivent pas être solides ? » Alors en utilisation normale, aucun problème… Par contre, quand un bébé dragon de 2 ans joue avec…euh… Bah oui les roues, elles s’arrachent « facilement », c’est-à-dire que « l’attache parisienne métallique » déchire le carton, et la roue et son attache ne sont plus accrochées au livre. Oups.

En fait non, un peu de « super glue » sur la tête métallique, un peu du côté carton et ça tient ! Et je le sais parce que j’ai déjà fait ça 5 fois, dont 2 fois sur la même… Oui, le grand frère dragon n’arrive pas encore à voler pour ranger ses grimoires hors de portée de bébé dragon.

Pour conclure ?

Je vous livre, en exclusivité / avant-première mondiale, mon classement incluant le Tome 5 qui arrive sous peu en boutique (décembre). Roulement de tambours… Ah bah non en fait je n’ai pas encore pu le lire (Game Flow / Père Noël, si vous m’entendez, j’ai été très sage).

Bientôt un autre article sur 2 autres livres jeux (alias Châtons et dragons chez Makaka édition et Dreamquest chez Elixeer).

N’hésitez pas une seconde à offrir n’importe quel tome pour Noël aux grands et petits. N’oubliez pas les boutiques physiques ou leur click and collect (et évitez surtout les gros sites en ligne, d’autant plus s’ils ne sont pas français).

D’ailleurs, vous pouvez utiliser ce lien, pour la boutique (en ligne) de notre partenaire (même si vous êtes à côté de la boutique physique d’Annecy en Haute Savoie).