Archives par mot-clé : Pearl games

L’auberge sanglante, la vidéorègle avec Sébastien Dujardin

ludocortex
La boite de l'auberge sanglante
La boite de l’auberge sanglante

L’auberge sanglante est une adaptation d’une histoire vraie, que vous connaissez peut-être par le film l’Auberge rouge. Il s’agit d’une charmante histoire d’aubergiste qui tue ses clients afin de récupérer un peu d’argent. Ici, vous trouverez un jeu avec un thème fort (sisi vous verrez dans l’explication), basé sur la gestion de votre main.

Petit commentaire : une des meilleures vidéos que j’ai eu la chance de faire, et de loin la plus drôle !

Continuer la lecture de L’auberge sanglante, la vidéorègle avec Sébastien Dujardin

Deus, la vidéorègle expliquée par Sébastien Dujardin !

ludocortex
La boite de Deus
La boite de Deus

Deus est le dernier-né des éditions Pearl Game. Nous avons eu la chance de croiser Sébastien Dujardin, qui va nous expliquer les règles de Deus. Vous allez incarner une civilisation et votre but est de vous développer. A votre tour, vous aurez le choix entre deux (types d’) actions :

  1. Construire un bâtiment en jouant une carte (il y en a 6 types différents)
  2. Faire une offrande à un dieu en défaussant une ou plusieurs cartes (il y a cinq types d’offrande possibles correspondant aux cinq types de cartes et une couleur joker).

Voilà c’est tout, enfin, pas tout à fait…

Continuer la lecture de Deus, la vidéorègle expliquée par Sébastien Dujardin !

Bruxelles 1893, la règle expliquée par Etienne Espreman en vidéo.

ludocortex
La boite de Bruxelles 1893 de Pearl Games
La boite de Bruxelles 1893

Le nouveau Pearl games, Bruxelles 1893 est arrivé. Nous avons donc demandé à Etienne Espreman, l’auteur du jeu, de nous expliquer la règle lors du dernier salon d’Essen.

Il s’agit donc d’un jeu de gestion, dans lequel vous allez vous affronter pour construire des œuvres d’art (sisi), mais aussi des maisons et bien d’autres choses (envie d’une chaise verte :mrgreen: ).

Continuer la lecture de Bruxelles 1893, la règle expliquée par Etienne Espreman en vidéo.